Vous êtes ici » Accueil » Res’Eau Sol » Dispositif général » Le labo au champ pour s’adapter au changement climatique

Le labo au champ pour s’adapter au changement climatique

Le Res’Eau Sol est un programme de sciences participatives qui s’intéresse à la santé des sols dans le contexte du changement climatique.

En quoi ça consiste ?

"L’eau de ma terre s’écoulerait mieux si elle allait au pas" écrit René Char

Un programme financé par

A quoi ça sert, à qui ça s’adresse ?

La santé du sol est le levier sur lequel les professionnels peuvent agir pour développer la résilience des sols face aux aléas du changement climatique. Un sol en bonne santé retient mieux l’eau et offre des conditions de vie plus propices à la culture et à la production.

Le Rés’eau sol se veut un processus d’apprentissage qui s’applique à :

  • faire venir la connaissance scientifique au champ
  • apprendre les techniques d’observation et de connaissance du sol,
  • apprendre à pratiquer des mesures de santé du sol au champ et au labo
  • partager les questionnements et les interprétations des mesures réalisées au champ et au labo

pour rendre les professionnels agissant sur le sol (agriculteurs, forestiers, maraichers, aménageurs...) autonomes et éclairé dans leurs décisions.

Comment ça marche ?

Le Rés’eau Sol cherche à redonner du pouvoir de décision aux acteurs soucieux de la santé de leur sol. Il est pensé selon les principe de la science participative.

Il réunit des promotions de voisins motivés
Il apporte du savoir scientifique via des des formations collectives pour partager une culture commune du sol
Il accompagne individuellement les participants sur leur terrain
Il bâtit et met à disposition des outils de mesures, de connaissance et de partage des informations
Il crée des ponts entre le monde de la science, le monde professionnel et le grand public
Il conduit les participants vers l’autonomie dans la maitrise de la connaissance des paramètres de la santé du sol
Il crée des collectifs "d’ambassadeurs du sol"

Un dispositif qui conduit à l’autonomie en 4 ans.

PNG - 303.9 ko

CLIQUEZ SUR LA VIGNETTE POUR AGRANDIR

Des promotions de voisins motivés

Le réseau s’appuie sur des petits groupes de personnes volontaires (agriculteurs et forestiers), qui vont au cours d’un processus de 4 ans, apprendre à :

  • observer les comportements du sol sur leurs parcelles,
  • étudier les paramètres de vie du sol pour tenter de comprendre ce qui se passe à l’intérieur de la boite noire qu’est le sol,
  • échanger pour construire une réflexion collective
  • ajuster leur stratégie sur la santé du sol pour déterminer comment adapter ses pratiques afin de créer les conditions propices à la culture, dans le contexte d’un climat de plus en plus chaotique.

Composé d’acteurs aux pratiques variées (agriculture biologique, ou conventionnelle, élevage ou céréaliculture…),ces groupes observent les phénomènes, échangent et formulent eux-mêmes les questionnements.

Des formations collectives

En vue de mettre tous les participants sur le même niveau de connaissances et de partager une culture commune, 4 grandes formations sont organisées sur les thèmes suivants :

  • connaissance et compréhension des fondamentaux du sol
  • les protocoles d’observation des paramètres de santé du sol au champ
  • les protocoles de mesures de santé du sol au laboratoires et interprétation des résultats
  • les protocoles d’observation de la faune épigée

Un accompagnement personnalisé et une réflexion collective

L’accompagnement individuel permet de transmettre la méthode d’observation et d’analyse d’une situation concrète au participant.

Le participant :

  • identifie une question à résoudre
  • choisit 2 parcelles à comparer pour étudier la question retenue
  • retient avec l’accompagnateur les protocoles qui lui permettront d’avoir des éléments de réponse à sa question
  • réalise pendant 4 ans (accompagné au départ, puis seul) les mesures au champ
  • met en commun avec les autres participants ses données observées
  • participe à la réflexion collective sur l’analyse des résultats et les enseignements à tirer des observations réalisées.

Des outils partagés dans un Pecnot’Lab

Des master-class pro et grand public

Deux fois par an, le Rés’eau sol organise des master-class pour amener des scientifiques au champ et partager les connaissances avec professionnels et grand public.

Les master class sont organisées de la manière suivante :

  • une question pratique posée par les membres des groupes
  • un spécialiste du sujet invité
  • une après-midi sur le terrain pour partir de l’observation
  • une soirée présentation théorique et débat spécialistes/professionnels
  • une soirée complémentaire destinée au grand public pour diffuser le savoir

Le spécialiste doit confronter les apports théoriques de sa discipline à la réalité observée sur le terrain. L’échange réciproque permet de renforcer le savoir.

Territoires

Le Rés Eau Sol travaille actuellement dans la Région Occitanie, sur deux territoires principaux :

  • Les coteaux de la basse vallée de l’Agout
  • Les Monts de Lacaune, le Sidobre et la Montagne noire

Partager