Vous êtes ici » Accueil » Res’Eau Sol » Présentation du réseau » Présentation du Réseau

Présentation du Réseau

Le Res’Eau Sol, pour mieux comprendre ensemble comment l’eau se comporte dans les sols.

"L’eau de ma terre s’écoulerait mieux si elle allait au pas" écrit René Char

Le Res’Eau Sol est un programme de sciences participatives qui s’intéresse à la santé du sol.

La santé du sol est le levier sur lequel les professionnels peuvent agir pour développer la résilience des sols face aux aléas du changement climatique. Un sol en bonne santé retient mieux l’eau et offre des conditions de vie plus propices à la culture et à la production.

Le Rés’eau sol se veut un processus d’apprentissage qui s’applique à :

  • faire venir la connaissance scientifique au champ
  • apprendre les techniques d’observation et de connaissance du sol,
  • apprendre à pratiquer des mesures au champ et au labo
  • partager les questionnements et les interprétations des mesures réalisées au champ et au labo

pour rendre les professionnels agissant sur le sol (agriculteurs, forestiers, maraichers, aménageurs...) autonomes et éclairé dans leurs décisions.

Il s’appuie sur des petits groupes de personnes volontaires (agriculteurs et forestiers), qui vont au long d’un processus de 4 ans, apprendre à :

  • observer les comportements du sol sur leurs parcelles,
  • étudier les paramètres de vie du sol pour tenter de comprendre ce qui se passe à l’intérieur de la boite noire qu’est le sol,
  • échanger pour construire une réflexion collective
  • ajuster leur stratégie sur la santé du sol pour déterminer comment adapter ses pratiques afin de créer les conditions propices à la culture, dans le contexte d’un climat de plus en plus chaotique.

Composé d’acteurs aux pratiques variées (agriculture biologique, ou conventionnelle, élevage ou céréaliculture…),ces groupes observent les phénomènes, échangent et formulent eux-mêmes les questionnements.

A partir de questions très pragmatiques, divers spécialistes sont sollicités pour animer des journées techniques qui devront apporter des éléments de réponse concrets, sur des situations précises. Le spécialiste doit alors se confronter à la réalité de terrain, comme le paysan ou le forestier.

Partager