Réseau Sagne Montagne Noire

Réseau Sagne <strong>Montagne Noire</strong>

Vous êtes ici » Accueil » Réseau Sagne Montagne Noire » 3 ans d’action : les résultats » Des résultats concrets

Des résultats concrets

Le Réseau Sagne Montagne Noire fut un projet expérimental mis en place durant 3 ans, de 2011 à 2013, à la demande du Conseil Général de l’Aude, de la Région Languedoc Roussillon et de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse. Ces 3 années ont permis d’évaluer les enjeux zones humides du territoire en terme de surfaces, d’usages, de menaces et aussi de tester la réceptivité des acteurs à la méthode de travail coopérative portée par Rhizobiòme.

Malgré des résultats convaincants, le Réseau Sagne Montagne Noire n’ a pas été renouvelé après 2013.

Ces 3 années expérimentales ont tout de même permis des avancées sur un territoire où les zones humides étaient un sujet méconnu :

Une identification des usages et des menaces

Les usages observés sont très majoritairement agricoles et correspondent aux activités d’élevage traditionnel de la Montagne Noire.
Pour autant il y a une tendance à l’abandon de ces espaces, qui se traduit par une évolution spontanée de la végétation vers des boisements humides et donc à une homogénéisation des sagnes du territoire.
A cette menace s’ajoutent celles de l’urbanisation, de la mise en culture, de la sylviculture, de la modification de l’alimentation en eau (pistes, routes, fossés…) ou encore du dépôt de déchets.


Un inventaire cartographique

Sur un territoire de prospection de 28 communes, 598ha de zones humides ont été recensés. Une très bonne surprise sur un territoire dont on ne connaissait rien des surfaces potentielles. Une majorité de boisements humides, de tourbières mais aussi de prairies humides, qui présentent une grande richesse en terme de biodiversité.

Des échanges avec la population du territoire et l’accompagnement de gestionnaires volontaires

Ces 3 années ont été l’occasion de rencontrer de nombreux gestionnaires de sagnes et d’aborder avec eux l’importance de cette ressource et la réglementation qui encadre les zones humides. La population du territoire s’est montrée curieuse et réceptive à ces sujets.

Le Réseau SAGNE accompagne les propriétaires ou gestionnaires de zones humides volontaires pour mettre en place sur leurs parcelles des modes de gestion compatibles avec la préservation des qualités hydrologiques et écologiques des milieux. Sur la Montagne Noire Audoise, c’est près d’une dizaine de gestionnaires qui ont bénéficié de ce suivi.


Une information faite aux communes et aux services de l’État

Pour les communes possédant une grande surface de zones humides, une information fut faite aux mairies. Cet échange avec les élus a permis de leur transmettre les cartes des sagnes de leur commune et de les informer sur la réglementation.

Les services de l’État et notamment la DDTM, disposent désormais de l’inventaire (non exhaustif) des 28 communes concernées ainsi que d’une carte d’alerte reposant sur la densité de zones humides présente par secteurs géographiques. Des données précieuses pour l’instruction de leurs dossiers.


Des formations techniques et des expertises

2 formations techniques ont été organisées :
Connaissance et reconnaissance des zones humides en Montagne Noire
Les pratiques de gestion possibles pour entretenir ou restaurer les zones humides

Ces 2 journées ont permis de former 27 personnes rassemblant un public varié : agents de collectivités territoriales, agents d’État, agriculteurs ou encore associations naturalistes.

Plusieurs journées d’expertises ont été réalisées pour le compte d’acteurs publics ou œuvrant dans le cadre d’aménagements publics.


Des outils pédagogiques de sensibilisation

Cartes, plaquettes, livret pédagogique, autant de supports qui ont permis de sensibiliser à l’enjeu des sagnes sur ce territoire.










Des journées de sensibilisation

Fêtes de la nature, Animations auprès de scolaires, contributions aux manifestations locales, autant d’occasion d’expliquer aux habitants et aux enfants l’intérêt du patrimoine zones humides et l’importance de leur rôle.

Un grand colloque fut organisé pour présenter à tous les résultats des 3 années d’action du Réeau Sagne Montagne Noire.


Des échanges avec le Réseau Sagne Tarn

Une journée de jumelage a permis aux adhérents du Tarn et de l’Aude de se rencontrer et d’échanger sur leurs visions des sagnes.
Quant à L’école des sagnes de 2012, placée sous le symbole du Canal du Midi reliant Atlantique et Méditerranée, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, elle a réuni des acteurs de part et d’autre de la ligne de partage des eaux.


Pour en savoir plus

Partager