Vous êtes ici » Accueil » Réseau Sagne Tarn » Présentation du Réseau

Le Réseau SAGNE, pour les gestionnaires de zones humides

Le Réseau SAGNE est un programme régional financé par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, la Région Midi-Pyrénées, l’Europe, et le Département du Tarn, qui a pour objectif de contribuer à la conservation des zones humides du Tarn, patrimoine d’intérêt collectif.

JPEG - 78.1 ko

Ce patrimoine, d’intérêt général, est très souvent en propriété privée, d’où la difficulté d’application des politiques publiques en faveur de ces milieux.

Le Réseau SAGNE a pour particularité de travailler en coopération avec les propriétaires et gestionnaires de sites, qu’ils soient publics ou privés. Il s’attache à intervenir au plus près des acteurs de terrains, et à construire avec eux les solutions de gestion les plus durables.

Permettre l’utilisation d’un site et sa gestion, tout en en préservant les qualités fonctionnelles et écologiques, telle est l’ambition du Réseau SAGNE.

Les maîtres mots de ce programme : COOPÉRER plutôt que CONTRAINDRE, RESPONSABILISER plutôt qu’ASSISTER.


Pour quoi faire ?

On connait aujourd’hui, dans le département du Tarn, et le territoire du Haut Agout (Hérault) près de 4500 ha de zones humides.

Le Réseau SAGNE accompagne aujourd’hui 100 propriétaires ou gestionnaires qui gèrent à eux seuls plus de 1120 ha de zones humides. Ils inscrivent la gestion de leurs sites dans une démarche de gestion durable, c’est-à-dire permettant de conserver les qualités fonctionnelles et écologiques des sites.

L’ambition du Réseau SAGNE est aujourd’hui de continuer à accompagner ce réseau d’acteurs décisifs, de le faire vivre, d’accompagner les mutations foncières pour que les sites continuent de bénéficier d’une gestion qui préserve leurs qualités écologiques et hydrologiques. Le Réseau SAGNE continue de grandir, et d’accueillir en son sein de nouveaux adhérents.

Infrastructures naturelles, les zones humides rendent de nombreux services à la collectivité :

  • régulations des écoulements : elles retiennent l’eau en période pluvieuse, (limitation des effets de crues), et la relâchent en période sèche (maintien des niveaux d’étiage)
  • filtration des pollutions : certaines zones humides jouent le rôle de filtre et captent les nitrates présents dans les eaux de surface
  • réservoirs de biodiversité, elles accueillent des très nombreuses espèces végétales et animales
  • paysages très insolites, elles offrent des conditions favorables pour les loisirs de pleine nature (chasse, pêche)

C’est pourquoi il est urgent de les préserver.

Historique

Naissance du Réseau SAGNE

En France 50% des surfaces de zones humides ont disparu depuis 50 ans. L’enjeu de leur conservation est devenu prioritaire pour les politiques publiques depuis les années 90.

L’idée du programme Réseau SAGNE naît en 1999, à l’issue du Programme européen Life Tourbières de Midi-Pyrénées.

Ce programme européen a démontré plusieurs choses :

  • que l’enjeu de la conservation des tourbières en Midi-Pyrénées était très fort
  • que les tourbières de Midi-Pyrénées sont pour l’essentiel en propriété privée
  • que ces milieux complexes demandent pour être durablement gérés des compétences techniques pointues, exigences auxquelles les dispositifs classiques de type mesures agri-environnementales ne répondaient que trop partiellement
  • que la contrainte majeure pour la conservation des tourbières n’était pas le financement des pratiques de gestion, mais bien un besoin de conseils techniques pointus et adaptés à la diversité des situations.

En 2001, le premier Réseau SAGNE voit le jour en Midi-Pyrénées et se consacre à la conservation des tourbières.

Une nouvelle façon de travailler est alors testée :

  • accompagner les propriétaires et gestionnaires de sites afin de mettre en place des pratiques de gestion durable qui permettent à la fois l’usage voulu par le gestionnaire et la conservation des qualités physiques et biologique des sites.
  • Le gestionnaire s’engage volontairement, et sans rémunération de la gestion mise en œuvre ; il devient adhérent du Réseau SAGNE
  • Le conseil et suivi du Réseau SAGNE est financé par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, la Région Midi-Pyrénées, le Ministère de l’Ecologie et l’Europe.

Les enseignements tirés des 6 premières années de mise au point du dispositif

Les 6 premières années ont permis de mettre au jour :

  • que la méthode de coopération est très efficace puisque pas moins de 500 ha sont en convention au 31/12/2006 ; le pari de la responsabilisation des acteurs est tenu.
  • que la clé du succès réside dans la relation de proximité et de confiance tissée entre le technicien et le gestionnaire, d’où la nécessité de resserrer le territoire d’intervention
  • que le dispositif reste trop confidentiel et n’a pas suffisamment travaillé en direction des collectivités territoriales
  • qu’il reste à transformer l’essai pour promouvoir le dispositif et entraîner une dynamique de mobilisation très large des gestionnaires de zones humides.

Consulter les Bilan 2001-2006

Des évolutions à partir de 2007

  • A partir de 2007, le dispositif qui a largement fait ses preuves est reconduit pour une durée de 6 ans mais avec une évolution des prérogatives et territoire : le Réseau SAGNE porte désormais sur le seul département du Tarn, et sur l’ensemble des zones humides de ce département.
  • Un travail de suivi est fait au près des adhérents du Réseau, tout en cherchant à impliquer de nouvelles personnes et des surfaces de zones humides supplémentaires.
  • Les actions de communication prennent de plus en plus d’importance : plaquettes de sensibilisation, documentaires vidéos mais surtout des évènements de sensibilisation : fête de la nature, intervention auprès de scolaires... Les fêtes des sagnes et les Écoles des sagnes deviennent des rendez-vous.
  • Le travail en partenariat avec les autres acteurs du département est renforcé, notamment au travers du Pole Départementale des zones humides. Une structure permettant à tous les acteurs impliqués dans la gestion des zones humides de se réunir, de discuter et de mutualiser l’information.
  • Par ailleurs, sur le reste du bassin Adour–Garonne, pas moins de 14 autres Cellules d’Assistance Techniques ont vu le jour.
    Le Réseau SAGNE a fait des petits.

Et maintenant ?

Fort de 100 adhérents gérant à eux seuls 1120 ha de zones humides en 2014, le Réseau SAGNE concentre aujourd’hui ses efforts sur l’accompagnement de ce Réseau d’acteurs décisifs, et sur les mutations foncières inhérentes aux changements de situations (départ à la retraite, vente...). Il développe toujours l’accompagnement de nouveaux gestionnaires volontaires pour entrer dans la démarche de conservation proposée par le Réseau SAGNE.

Et depuis 2013... Le Réseau Sagne a un petit frère ! Le Rés’Eau Sol

Comment ça marche ?

Les principes de base :
ENGAGEMENT VOLONTAIRE ET COOPERATION

  • Le Réseau SAGNE intervient à la demande et en s’adaptant à la situation ;
  • il fournit du conseil gratuit ;
  • le bénéficiaire s’engage volontairement et sans contrepartie financière à adhérer au Réseau SAGNE ;
  • les relations entre le gestionnaire et le Réseau SAGNE donne lieu à la signature d’une convention ou « Charte des bonnes pratiques »

Le Réseau SAGNE et « gestionnaires individuels »

Le Réseau SAGNE et « acteurs collectifs »

Le Réseau SAGNE réalise également à la demande :

  • des journées d’expertises de sites, dans le cadre de projet d’aménagement
  • des journées de formation technique pour les gestionnaires, les futurs gestionnaires ou pour toute personne susceptibles d’avoir à intervenir sur zones humides
  • des journées d’appui méthodologique auprès des collectivités lorsque celles-ci ont en charge la définition de politiques publiques en faveur des zones humides (Contrat de rivière, Schéma d’aménagement…)
  • etc...

A qui ça s’adresse ?

Le Réseau SAGNE, un service pour tous

Vous avez chez vous une mare, une source, une sagne (ou tourbière), une prairie, ou un bois humide… ?

Vous détenez un patrimoine d’intérêt majeur et vous avez une responsabilité envers la collectivité, et envers les générations futures.

Le Réseau SAGNE est là pour vous aider.

Le Réseau SAGNE s’adresse à tout propriétaire ou gestionnaire, collectivité publique ou simple particulier, qui souhaite mettre en place une gestion respectueuse des qualités écologiques, et fonctionnelles de son site, afin que les générations futures puissent encore bénéficier de la biodiversité et des ressources en eau qu’il renferme.

Service gratuit pour tout citoyen volontaire pour réfléchir à la gestion durable de son site.

Service gratuit aussi pour toute collectivité qui souhaite développer sur son territoire une politique volontariste en faveur des zones humides.

Partager